plantes-passion

La communauté des francophones passionnés de plantes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaires

Partagez | 
 

 L'utilité de la cuisine pour les semis, par Acantho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10644
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: L'utilité de la cuisine pour les semis, par Acantho   Jeu 26 Juil 2007 - 23:20

A une certaine époque je me gavais de fromage blanc, Shocked j’en vantais ses qualités dans ma famille pour que tout le monde en mange. Quel rapport avec les semis Question Question hé bien les pots ! Quelques trous pour le drainage et voilà de merveilleux récipients pour un semis. Assez profond pour que les premières plantules développent leurs racines en attendant d’autres germinations. cheers
Toujours à la recherches de récipients pour y mettre mes semis ,j’ai découvert Razz entre les conserves et les gâteaux secs des barquettes alimentaires en aluminium. geek Impeccable, 1 litre et plus, la surface utile plus importante, et toujours cette bonne profondeur. L’honnêteté m’oblige à dire qu’il faut réserver ces derniers récipients à des semis dont la germination est rapide. Heuuuu, scratch ….en fonction de l’acidité du substrat, l’aluminium se dégrade. Et alors Question Question et bien …..il ne reste plus qu’un tas de terre sans contenant, ….. Crying or Very sad et c’est pas drôle. Suspect
Pingre, tout le monde se dit que suis comme Picsous No No . Mais, imaginez de semer 300 ou 400 espèces une année, puis autant l’année qui suit, scratch compte tenu de la probabilité d’une germination sur plusieurs années, scratch calculez le nombre de pots qu’il faut pour continuer. scratch
Et puis il y a le réfrigérateur. bounce bounce Pour conserver les graines, c’est génial. Pour quelques sachets, ça va, mais plusieurs centaines, …il faut négocier l’emplacement queen . Ce que j’ai fait sans négociations, c’est d’y mettre des semis. Evil or Very Mad
J’ai pris des feuilles de papier absorbant, découpé des filtres à café, mis les graines dedans, j’ai fais des empilages que j’ai mis dans une assiette, j’ai scellé l’assiette avec du film étirable. Et hop ! dans le frigo rabbit . C’est tentant de pouvoir faire des vernalisations alors que la température extérieure ne le permet pas. Mon épouse I love you qui se méfie de mes expériences Suspect , a regardé de plus près ce qu’il y avait dans l’assiette affraid . Oh, elle n’a pas vu grand chose, sauf une étiquette où j’avais commis la bêtise d’écrire « traitement acide GA3 ». Embarassed Ca a été tendu 1 jour ou 2, à la maison. Finalement on a acheté un nouveau réfrigérateur. tongue
Comme ça, à moi les plaisirs de la vernalisation artificielle, sur papiers, en boites avec de la tourbe, et même les semis avec substrat. Smile
Je l’ai déjà écrit, je stérilise mes substrats. J’ai commencé a utiliser l’auto cuiseur et quelques bocaux. Là non plus je n’ai pas été compris Rolling Eyes . Alors je me suis rabattu sur le four. J’ai découpé une bassine en acier galvanisé, dont la aussi, je ne sais plus à quoi elle servait, je la remplie du mélange terreux, thermostat réglé à 100°, et c’est parti. Basketball
Vous avez déjà demandé dans une jardinerie un terreau qui ne dégage pas d’odeurs à la cuisson ?
C’est vrai que j’utilise beaucoup de pots. Pour semer, pour repiquer. Et il ne faut jamais les réutiliser sans les nettoyer. Normal. C’est dingue l’efficacité des laves vaisselles Embarassed . J’ai fait 1 essai et je peux le confirmer. Bon, maintenant je n’ai plus le droit. Question Question Question
Restons dans les pots. Pour repiquer les plantules, et notamment les acantholimon, il faut des pots assez profonds pour que les racines ne soient pas trop confinées. Alors Idea quand j’ai trouvé ces gobelets jetables de 25 ou de 33 cl. ….Quelques coups de poinçon au fond, il n’y a plus qu’à repiquer. Mais il faut des étiquettes pour tous ces pots. Pour cela aussi on peut trouver dans certaines cuisines un matériau génial. Ce sont les lamelles en plastique des stores accrochés aux fenêtres, et qui servent d’ombrage. Quelques coups de ciseaux…. drunken
Ca y est, vous avez la signature des plantes que j’apporte aux foires. Razz Gobelets blancs et étiquettes légèrement bombées écrites au crayon. Ca dure des années !
Bon, il y a encore les passoires déjà évoquées, les cuillères, les couteaux, les doseurs, le papier alu, la balance, les sachets de congélation, le vinaigre, la javel, les fourchettes. Belle invention que la fourchette. clown Pas pour manger. Essayez de démêler l’écheveau des racines d’un semis vieux d’1 an ou 2. scratch La fourchette avec ses longues dents, rien de tel. Désherber un semis ? les dents de la fourchette entre l’adventice, et hop….
Depuis quelques temps, il y a une idée qui me trotte dans la tête. pirat Et peut être que quelqu’un à une idée là dessus. Certaines semences ont besoin d’être soumises à l’action du feu What a Face pour inhiber leurs retardateurs de germination. Question Si je mets les graines à cuire à feu doux dans une poêle quelques minutes….ou alors au micro ondes. king

Je sais qu’il y a pas mal de lectrices, …….désolé. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
 
L'utilité de la cuisine pour les semis, par Acantho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est la saison favorable pour les semis?
» Quel terre perndre pour les semis?
» Néon d'atelier pour les semis
» quelle terre pour les semis?
» Meuble de cuisine pour Caravane JAMET ARIZONA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
plantes-passion :: Les plantes d'extérieur :: Les vivaces :: Les plantes de rocaille-
Sauter vers: