plantes-passion

La communauté des francophones passionnés de plantes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaires

Partagez | 
 

 Utilisation de l’acide gibbérellique GA3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Utilisation de l’acide gibbérellique GA3   Sam 8 Mar 2008 - 18:13

Voici la méthode que j’utilise pour traiter mes semences de plantes alpines avec de l’acide gibbérellique GA3. Son utilisation est toujours d’actualité, en ce mois de mars.

Je connais ce GA3 sous 2 formes.
A gauche sous la forme d’une poudre à diluer dans l’eau. Les minuscules cristaux sont récalcitrants et ne font pas preuve de compréhension pour se dissoudre. C’est avec cette forme que les écossais ajoutent quelques gouttes de whisky pour accélérer la dissolution.

A droite, le produit sous la forme d’un cachet effervescent. Il contient 1 gramme d’acide gibbérellique GA3. Dans ce cas il s’agit de CEKU-GIB, mais le Berelex est identique.


Problème avec les cachets, 1 cachet donne 1 litre de solution dosée à 1000 PPM ! Ca fait suffisamment de produit pour traiter des milliards de graines. Alors il faut fractionner les cachets. Comme ils sont sécables, les couper en 2 est aisé, on peut facilement les recouper de nouveau en 2 avec une petite lame de scie, genre modéliste, ou peut être avec un couteau. Pour aller au delà, je pense qu’il serait judicieux de réduire en poudre le cachet et de faire des portions en fonction du poids ou du volume.

Je reviens à la concentration. 1000ppm est le dosage qu’a utilisé N.C. Deno pour faire ses essais sur la germination des semences de plantes alpines. On manque de recul et de compte-rendus sur l’utilisation du GA3. De ce fait, beaucoup d’amateurs utilisent ce dosage, mais il faut savoir qu’un dosage à 750 ou 500 ppm peut tout aussi être satisfaisant, et dans certains cas, meilleurs. J’allais oublier, j’utilise de l’eau distillée pour dissoudre l’acide.
Recap. 1 gr. de GA3 donne 1 litre de solution dosée à 1000 ppm,
Mais aussi 1,5 litre de solution à 750 PPM ou encore 2 litre de solution à 500 ppm. ………etc.

Si on veut traiter des graines en plusieurs fois, il vaut mieux ne préparer que le volume nécessaire car il paraît que le GA3 perd progressivement de son principe actif. Je ne connais pas ce délai, mais quelques jours de stockage au frais, dans la pénombre et …….hors de portée des enfants, ne devrait pas poser de problèmes.


Il y a plusieurs façons d’imbiber les graines de GA3. On peut utiliser des éprouvettes, du papier alu avec lequel vos petites mimines auront façonné une petite cuvette, du papier filtre. C’est cette dernière méthode que j’utilise le plus souvent. Mais avant de la présenter, méfiance avec les tubes ou l’aluminium. Il m’est arrivé de devoir casser les tubes éprouvettes pour récupérer les graines, et oui, ça gonfle. Quand à l’alu, pas évident de récupérer des graines très fines dans les replis du métal.


Je découpe des ronds de 10 cm de diamètre dans les papiers filtres pour café.


Je le plie en 2, puis en 2, puis en 2 …..


Ça donne un beau cornet …..


Je jette les graines dans un pli intérieur …..


Je referme le cornet ….


Je plonge le papier ainsi plié dans un récipient contenant de la solution ……


J’insère le tampon dégoulinant de GA3 dans un sachet plastique, ceux qui ont une fermeture zip sont bien pratiques, et j’ajoute quelques gouttes de solution pour que les graines baignent ……..24h. …..


Je n’oublie pas l’étiquette …..


On laisse agir le GA3 pendant 24 heures, puis il est temps de récupérer les semences …….


Si on est pressé, on peut sécher les graines entre 2 feuilles de papiers essuie-tout.


Y a pu qu’à …..(si les graines se collent entre elles, on peut les mélanger avec du sables très fin et … très sec, bien sûr.)

Toutes les graines de plantes alpines n’ont pas besoin de ce traitement pour germer. Les dormances peuvent très bien s’éliminer naturellement. Alors quel avantage y a t-il à utiliser cette méthode ?
C’est simple, ça permet çà !


Je reconnais qu’à ce stade, ça peut laisser perplexe. Il faut le nom et l’origine des graines. Alors photo supérieure, en provenance d’Anyemaquen Shan au sud-est de la province chinoise du Quinghai où ses parents ont élu domicile à 4100 m d’altitude, il s’agit d’ Androsace tangulashanensis. En bas, en en provenance de DaXue Shan dans la province chinoise du Sichuan où ses parents vivent à plus de 4700 m d’altitude, il s’agit d’ Androsace tapete.

La germination est intervenue 1 mois après le semis. Le gain de temps est appréciable. C’est le moins que l’on puisse dire.

Maintenant les plantules vont avoir tendance à s’allonger. C’est normal, l’acide gibbérellique GA3 produit cet effet. Cela va se résorber dans le temps à condition, bien sûr, d’exposer les plantules à la lumière. C’est dans ces cas là qu’il serait intéressant de connaître le dosage optimal de GA3 pour chaque sorte de semences.

Et puis il y a toutes les autres semences qui ne germeront bien qu’avec l’aide du GA3 comme certaines Viola, Maihuenia ou les Romneya coulteri.

Il me reste un détail à communiquer. C’est le prix du produit.
Le sachet de 100 mg est vendu 5$ aux USA.
Le CEKU-GIB est vendu en France à 56,41 Euros HT la boite de 10 comprimés. (chez Puteaux) Mais je pense qu’il est possible de faire des commandes groupées ou d’en demander gentiment à un horticulteur ou à un viticulteur, ils ont cela en stock.
Revenir en haut Aller en bas
 
Utilisation de l’acide gibbérellique GA3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Utilisation de l’acide gibbérellique GA3
» Acide gibberellique
» GUIDE UTILISATION DE L'ACIDE FORMIQUE
» GA3 : la bonne méthode ?
» palmier ou pas ???.... Pandanus sp.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
plantes-passion :: Les plantes d'extérieur :: Les vivaces :: Les plantes de rocaille-
Sauter vers: