plantes-passion

La communauté des francophones passionnés de plantes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaires

Partagez | 
 

 expérience personnelle sur les produits phytosanitaires

Aller en bas 
AuteurMessage
vero

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 48
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Dim 6 Mar 2016 - 16:12

Je me permets d’émettre un gros doute sur l'opportunité d'utiliser les produits phyto sur nos cultures. Et peut- être qu'en observant tous les semis si bien suivis, chez tous les plante- passionnistes, ce serait le moyen de vérifier s'ils sont vraiment utiles, ces produits... à mon avis dangeureux.

pour me situer: mon père était agriculteur, pour lui les produits phyto étaient la panacée, surtout pour l'agriculture d'après-guerre.. Jusque dans les années 90, il a été et à l'affut de toutes les nouveautés chimiques. Moi j'ai étudié l'écologie (la science, hein, pas la polititique !) inutile de dire qu’à cause de la politique, tout ce qui venait de "ma science" de prédilection était source de chaudes discussions, où chacun restait sur ses positions.

enfant, vers 12 -13 ans, je faisais beaucoup de semis de cactées. A l'intérieur. Partout, il était dit qu'il fallait absolument stériliser la terre et traiter préventivement contre la fonte des semis.
devant une magnifique levée de Ferocactus (une centaine), un peu trop dense.. Mon père m'a conseillé un traitement avec son produit dernier cri: un fongicide systémique à asperger sur le feuillage. Pas question d'asperger à l’intérieur, alors après avoir fait mon dosage, à l'aide d'une pointe fine , j'ai déposé une microgouttelette sur chaque plantule (en forme de cylindre avec de 2 petites pointes).

Le lendemain, j'ai ragé: chaque plantule de mon si beau semis était légèrement rognée. j'ai pensé que tout était foutu. Comme il me restait des graines, le fruit du ferocactus en contenait des centaines, j’en ai fait un nouveau semis.

Finalement un tiers des plantules traitées ont réussi à développer une plante tout de même, et j'étais ravie: elle étaient toutes systématiquement monstrueuses, sous forme de cristations en crête ou multi-têtes ( c'est rare chez les Ferocactus). Elles ont eu un succès de fou à ELK (rencontre Européenne de cactomaniaques). Le nouveau semis, non traité m'a donné des Ferocactus tous typiques, globulaires.


Dès années plus tard, après mes études de biologie, la signification de cette expérimentation marquante m'est apparue: le produit à probablement généré des mutations génétiques, ou au minimum un pb de développement au niveau du méristème qui s'est maintenu toute la vie du cactus.. pas si loin du cancer, hein?

d'autre part:
-mon papa a fini sa vie avec un cancer typique des agriculteurs.
-j'ai un ami de mon âge, agriculteur, qui a une leucémie typique des agriculteurs.

Désolée pour ce long exposé ! Mais je vous en prie, si vous utilisez ces produits, mettez des gants et un masque, et évitez le contact du produit avec les femmes enceintes et les enfants.

Par la suite je n’ai plus traité pour la fonte des semis, et finalement, j’ai rarement eu ce problème.
D'ailleurs mettre un fongicide est-il efficace? La nature déteste le vide. Si on tue tous les micro-organismes, quels sont ceux qui recolonisent le milieu? Rien de sûr que ce soient des "non pathogènes". donc, à moins de traiter sans arrêt..

on peut voir le point de vue écologique: l'ensemble des micro-organismes qui sont dans la terre vivent ensembles et s'autorégulent .. c’est plutôt en stérilisant et en traitant qu’on déséquilibre le tout.

est-ce que certaines graines n'ont pas besoin de l'aide de champignons microscopiques pour perméabiliser leur tégument ?


Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10791
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Dim 6 Mar 2016 - 16:40

Il n'y a pas eu de fongicides jusqu'au 19ème siècle et les plantes ont toujours réussi à germer. On est en train de payer le développement industriel de l'agriculture, qui a semblé la panacée pendant quelques décennies et désormais montre le revers de la médaille, notamment avec des terres qui s'épuisent à vitesse alarmante et sur lesquelles désormais ni les produits phytosanitaires ni bien sûr les OGM n'apportent un quelconque bénéfice. Et le pire est que, portés par cette vague, on a négligé de préserver les meilleures terres agricoles, qui ont fini bétonnées à l'envi pour, au mieux, des lotissements, au pire des parkings de supermarchés...
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
Fredles



Nombre de messages : 82
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 12:43

Alors là ! Voilà un message intelligent ! Bravo, bravo, bravo ! Si tous les propriétaires de jardin avaient la même position, on gagnerait en qualité de vie. Je parcours d’autres forums de passionnés, et je me rends compte que pour certains, c’est tout simplement tabou ! Pas le droit d’aborder le sujet ! Sous prétexte que « dans mon jardin, je fais ce que je veux ! ».

Il y a deux aspects à prendre en compte quand on a un jardin (ou même un bout de balcon).

L’aspect sanitaire d’abord. Comme tu le rappelles malheureusement, les pesticides ont un impact sur la santé de ceux qui les manipulent et de ceux qui les subissent sans rien demander à personne. Quand on traite son jardin, indirectement, on traite aussi l’endroit où jouent nos enfants, et parfois même le jardin de nos voisins (le fameux voisin qui déborde allègrement sur notre terrain sous prétexte qu’il y a des « mauvaises herbes », je connais ça).

L’aspect environnemental ensuite. Un jardin avec une pelouse bien nette, sans une « mauvaise herbe » (déconstruire le concept même de « mauvaise herbe » est déjà un combat en soit… Et c’est pas gagné !), entouré d’une haie de thuyas au  sol stérile à force de traitements, c’est un écosystème de moins. On devrait tous se souvenir que nous ne sommes pas propriétaire de notre jardin : c’est une simple location à durée longue qui se termine à notre mort. On n’est jamais propriétaire pour toujours de notre terrain : quand on meurt, il passe entre les mains de quelqu’un d’autre. On a le devoir de le rendre en meilleur état ou en tout cas, pas en pire état ! C’est un crime que de rendre à ses enfants une terre polluée et stérile !

Les produits phytosanitaires sont toxiques pour la santé humaine (il se trouve bien quelques hurluberlus pour nier l’évidence, mais ils sont de plus en plus minoritaires) et pour l’environnement. Et pourtant, il se trouve encore des particuliers pour traiter leur jardin pour tout et n’importe quoi. On ne plus dire qu’on « savait pas ». C’est écrit sur les emballages, tout le monde a accès à des moyens d’informations ! Et pourtant, à l’instant, voici la question du jour posée par un lecteur de Rustica : “ Comment traiter le gazon contre les aoûtats ? ” (http://www.rustica.fr/question-du-jour.html). Est-ce que c’est pas complètement farfelu de vouloir traiter son gazon pour si peu de chose ? Et pourquoi pas contre les fourmis tant qu’on y est ! C’est du même ordre que traiter son gazon contre les mousses ou de vouloir le peinturlurer en vert parce qu’il a grillé en été ! Ca dépasse l’entendement !

Je ne sais plus où en est la règlementation sur le sujet, mais il serait temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilité : il n’est pas normal que des produits aussi toxiques soient vendus librement dans le commerce aux particuliers. Vous me direz que les plus récalcitrants s’approvisionneront chez les agriculteurs du coin. C’est vrai. Mais c’est un premier pas !

Quant aux agriculteurs, il serait temps aussi qu’ils revoient leurs pratiques : traitements près des écoles, monoculture intensive, etc. Tout est lié ! Je ne ferai pas la morale aux professionnelles, mais en tant que citoyen, j’ai un droit de regard sur ce qu’ils font sur l’environnement dans lequel je vis. Et je considère pour ma part que si on doit aider les agriculteurs en difficulté, alors on devrait aider d’abord ceux qui ont des pratiques respectueuses pour l’environnement et pour leurs animaux. Les autres, et bien ma foi, ils disparaitront petit à petit. L’avenir, ce n’est pas de déverser des tonnes de pesticides sur des champs de maïs qui consomment un maximum d’eau. C’est triste à dire, mais s’ils ne sont pas capables d’adapter leurs pratiques, c’est que peut-être, elles ne sont plus valables ?

En tout cas, bravo de lancer un débat sur des forums où parfois on n’osent pas aborder le sujet, de peur de faire fuir les jardiniers en herbe ! Ou les vieux amateurs qui ne veulent pas remettre en cause ce qu’ils pensent savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10791
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 16:57

je suis d'accord avec toi, les agriculteurs en difficulté sont avant tout ceux qui ont opté sur la productivité à tout crin, avec les investissements énormes inhérents et le travail ahurissant qui s'y rattache : j'aime bien le concept de "néoserfs". En productivité de masse, il faut s'occuper des animaux du matin au soir, en agriculture bio, ils se débrouillent tout seuls dans les champs la plupart du temps, champs qu'ils engraissent, et c'est du repos pour l'éleveur !

Pour les pesticides, malheureusement l'interdiction des néonicoténoïdes, malgré leur toxicité sur les abeilles, a été refusée par le sénat (ces mecs payés très chers pour défendre leurs privilèges...).
Pour les herbicides, je ne sais pas où on en est avec le Roundup, dont il a été prouvé que la pub qui l'a porté pendant des années, comme quoi il était biodégradable, était tout simplement mensongère. Et actuellement il pollue la majorité des eaux de surface mais aussi les nappes phréatiques Crying or Very sad ...
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
Fredles



Nombre de messages : 82
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 18:26

En fait, après une rapide recherche, il s'avère que : "La loi transition énergétique pour la croissance verte [...] prévoit notamment l’interdiction de la vente libre des pesticides pour les utilisateurs non professionnels à compter du 1er janvier 2017. Le retrait de la vente de ces produits pour les amateurs entrera en vigueur au 1er janvier 2019." (http://www.agirpourlenvironnement.org/blog/interdiction-de-la-vente-de-pesticides-aux-particuliers-en-2019-encore-4-a-3917)

Les articles 1 et 2 de la loi n° 2014-110 du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000028571536&categorieLien=id) ont été modifiés par l'article 68 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2015/8/17/DEVX1413992L/jo/texte).

A l'origine, l'interdiction était prévue pour 2022. Reste que 2019, c'est encore loin... Et puis, encore une fois, je connais beaucoup de particuliers à la campagne qui n'hésiteront pas un instant à faire des stocks ou à récupérer les produits directement auprès d'agriculteurs. Dans les villages où tout le monde se connait, c'est pas bien compliqué de sympathiser avec l'agriculteur du coin.

J'ajoute que certains produits dits "non toxiques" peuvent aussi avoir des effets délétères sur la nature ou la santé. Certaines études ont montrées que la fameuse bouillie bordelaise soit disant inoffensive, pulvérisée tout l'été sur les tomates, se retrouvaient dans les sols. Si on interdit des produits toxiques pour les remplacer par des utilisations abusives d'autres produits, on déplace simplement le problème. La vraie question c'est est-ce qu'on a vraiment besoin de traiter, même avec des produits moins toxiques, nos légumes et nos fleurs dans le cadre d'une utilisation personnelle ? Il faudrait peut-être qu'on réapprenne à vivre dans nos jardins avec les ravageurs et les maladies, à valoriser les luttes biologiques et naturelles, à encourager l'installation des prédateurs sauvages dans nos jardins ou à redécouvrir des techniques douces (paillage, binage, plantes adaptées à nos climats, etc.). Vouloir planter des tomates dans les climats humides, ça veut dire que certaines années, on aura rien. Il faut l'admettre : été pluvieux, récolte de tomates en danger ! On cultive alors autre chose ou on choisit des espèces de tomates sélectionnées pour nos climats, avec des techniques adaptées.

Et enfin, le gros de la pollution aux pesticides provient des professionnels... Et aider ces gens là, ça revient à encourager l'utilisation des pesticides.
Revenir en haut Aller en bas
Bip.

avatar

Nombre de messages : 423
Localisation : Bretagne nord
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 19:00

Je viens mettre mon grain de sel.  Basketball


Comme Bio l'indique dans son intervention "ouh là pas ,touche Fredles"  lorsque tu indiques qu'il serait temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités. Je rigole. Jaune, mais je rigole =trop d'argent en jeu. Soyons lucides. A-t-on le droit de citer des noms? Bin Monsanto est à la fête pour ses actionnaires.

Il me suffit souvent de devoir me promener dans un lotissement pour en être effarée et m'offrir un blues à pas cher. Neutral   Proprets, taillés, stériles et tristes. Opinion qui n'engage que mouha.  Des gens y vivent et font de leurs mieux pour y être bien.
Seulement, lorsque nous adoptons une nonchalance où pas question d'être un/une ayatollah du tout tiré au cordeau et pas un brin d'herbe qui dépasse (mon cas) ,les réflexions du voisinage fusent fissa. Au mieux de l'uluberlue du coin, faut que ce soit notre voisine -dans mon dos qui a des oreilles là où il ne faudrait pas Twisted Evil - à ,plus ouvertement "- bin cela va grainer et je vais en récupérer malencontreusement les graines. Non merci, faut nettoyer entretenir ,sinon gare." Ou, c'est moche et négligé quand même.  pig  
Je rame à loisir à inculquer bon an mal an 2,3 principes de la permaculture à mes voisins. De pourquoi telle plante en servant d'ombre m'évite d'arroser celles qui agrémentent son pied et qui sont plus naines,couvre-sol.  Rolling Eyes
(hors-sujet :Sachant que la permaculture outre-Manche est une philosophie de vie à part entière, pas qu'au jardin. Autre motif à débat, d'ailleurs.)


Il y a 3 ans environ, j'ai assisté à une intervention publique d'un comité de Jardiniers de France. M' a pas plu ce contact , mais bon, il en ressortit de la discussion que démontré par les Chambres d'agricultures, ce ne sont plus tant  les agriculteurs qui polluent, Fredles que les particuliers.
L'exemple typique à bannir ,c'est la dose massive que la plupart des gens emploient avec la bouillie bordelaise. De grâce, tout au plus une demie cuillère à café non-bombée est largement suffisante dans votre pulvérisateur ou votre arrosoir de 10 l., dixit la source. Pas cette louche que les gens mettent inutilement et qui pollue les sols à foison, sans forcément traiter le problème qui nécessita le recours à la b. bordelaise. Louche parce que ils ont vu leur grand-père/tonton/papa agir ainsi. Et qu'ils avaient plutôt un beau jardin.
Exit perso cette b.b.. J'emploie du purin de prêle et de fougères.

La question du lecteur de Rustica est éloquente. "- Ah là là, c'est gênant, mes enfants, je ne peux pas/plus les laisser jouer sur la pelouse à cause des aoûtats Exclamation   Il doit exister un moyen de traiter cela." Oui, il y a un moyen de traiter ce problème. Seulement, il n'est pas chimique. Suffit de mettre des chaussettes et privilégier les pantalons longs, de toile ou pas.  Mais, cette réponse, dix contre un que ce lecteur ne s'en satisfera pas. Dans sa logique, la mentalité sera autre. Il est gêné+il peut payer= il doit traiter , prix de sa tranquillité et qu'importe l'état de ses poumons au long terme.
Pour info, j'ai déjà été piqué par ces sale loperies d'aoûtats. Douloureux et guérison longue, qui tarde. Ce sont les larves qui démangent. Le temps que l'organisme les expulse, bigre, cela gratte furieusement. Sale loperies. Bip de partir avec chaussettes  désormais. Exit le short, mais en cas de fortes chaleurs.


Dernière édition par Bip. le Lun 7 Mar 2016 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://armorique-cactus-succulentes.com
Bip.

avatar

Nombre de messages : 423
Localisation : Bretagne nord
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 19:01

rendeer Le temps de rédiger ma précédente intervention, zou, ta bafouille était là. Désolée. geek
Revenir en haut Aller en bas
http://armorique-cactus-succulentes.com
Fredles



Nombre de messages : 82
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 19:20

Les grands esprits se rencontrent ! J'ajoute qu'il ne s'agit pas de moquer ou sanctionner les gens qui ont des pratiques de jardinage qui nous paraissent inadaptées. Il s'agit plutôt d'expliquer, d'argumenter et de dépasser le traditionnel "c'est mon jardin, j'y fais ce que je veux, je n'ai pas à me justifier"qui bloque toute discussion !
Revenir en haut Aller en bas
max62



Nombre de messages : 266
Localisation : pas de calais
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Lun 7 Mar 2016 - 19:30

Juste quelques chiffres en France seul 7% des pesticides le sont sur des surfaces non agricole donc 93% le sont par les agriculteurs avec certaines cultures qui en reçoivent plus que d'autre. Un exemple : Allassac - Lubersac - Pompadour délimitent une zone surnommée le triangle de la mort dans la Limousin tellement les traitement sur les pommes sont nombreux (selon l'inra une pomme reçoit en moyenne 36 traitements). La vigne aussi peut être bien aspergée.

Pour en revenir aux particuliers sûr que pour la plupart des plantes classique il n'y a besoin de rien mais dans certain cas on ne peut faire sans.

Même si à titre personnel j'essaie de limiter au maximum les traitements et que je suis parfaitement conscient que le fait qu'ils soient utilisable en agriculture bio n'enlève rien à leur toxicité il y a des fois ou c'est une question de survie pour la plante et autant s'il s'agit d'une plante "classique" de jardinerie je dirais tant pis, autant s'il s'agit d'une attaque en règle (le plus souvent de limace, plus rarement cryptogamique) sur les petites raretés du jardin alors là je n'hésiterais pas à sortir le ferramol, le souffre ou autre mais toujours de manière ciblé.
Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10791
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mar 8 Mar 2016 - 9:44

sur les plantes "classiques", on peut apporter un bémol : il faut aussi revenir à la notion de terroir. Chez moi, impossible de conserver un abricotier, donc basta. Pour les pêches, j'ai des pêches de vigne : semis au hasard, sélection naturelle, ont bien entendu la cloque au printemps, mais je ne traite pas la cloque, et ça n'empêche pas les arbres de produire. Si l'un meurt, des petits poussent partout. Bien sûr, c'est un exemple extrême, mais, en dehors du ferramol sur des plantes non classiques (bulbes chéris Embarassed ), je n'ai besoin d'aucun traitement.

Il faut aussi penser à varier les expositions : les plus à l'ombre, arrosées, pousseront mieux en été, mais les plus au soleil pousseront plus vite, donneront plus précocement, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
vero

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 48
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mar 8 Mar 2016 - 10:01

je suis d'accord, j'arrive à me passer de tous les produits fongicides et insecticides. mais j'ai un pb avec les limaces et les escargots, malgré la présence de hérissons, grenouilles et grives..
au printemps, tous les matins un peu humides, mon mari et moi pouvons en embrocher une centaine.. en un tour de jardin (beurk)
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
Fredles



Nombre de messages : 82
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mar 8 Mar 2016 - 10:07

Je proposerai bien les canards coureurs indiens, comme dans le dernier numéro des 4 saisons du jardin bio, mais ce un mauvais conseil ! Ca mange bien les escargots. Mais aussi tout ce qui est vert... Un couple, ça ne fait peut être pas de dégât (et encore, je demande à voir), mais à 5, ils détruisent tout ! Ils se sont vite retrouvés au poulailler !
Revenir en haut Aller en bas
Fredles



Nombre de messages : 82
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mer 9 Mar 2016 - 10:44

Dans le Monde d'aujourd'hui : Des pesticides en doses toujours plus massives dans les campagnes

Quelques extraits édifiants (je ne mets pas le texte intégral, droits d'auteurs obligent) :

« Des pesticides en doses toujours plus massives dans les campagnes françaises  […] une tendance moyenne à la hausse de 5,8 % entre 2011 et 2014. »

« La consommation de produits phytosanitaires dans le secteur agricole a bondi de 9,4 % par rapport à 2013, qui avait déjà connu une augmentation de 9 %. Et encore, ces données n’intègrent pas les produits néonicotinoïdes qui enrobent directement les semences. »

«  les agriculteurs ont acheté 16 % de produits phytosanitaires en plus en 2014. Parmi ces derniers, ceux qui utilisent des molécules suspectées d’être cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction humaine, accusent une hausse de 13 % à 22 % »

« En France, le nombre de traitements est de l’ordre de 2,7 sur les choux-fleurs, 8,5 pour les cerises, 10 sur les melons, 12 pour la tomate, 19 dans la viticulture, 35 sur les pommes. Mais les rendements ne progressent pas pour autant : céréales, oléagineux, poires, pommes, betteraves sont moins productifs qu’en 2009. »

«  le pays reste le deuxième consommateur de produits phytosanitaires derrière l’Espagne. »
-> Comme quoi, on crache sur les fraises espagnoles, mais les françaises sont cultivées dans les mêmes conditions !

«  En 2013, 92 % des 2 950 points de surveillance de la qualité de l’eau laissaient apparaître au moins un pesticide »
-> A noter cependant que cela reste bien en dessous des normes sanitaires : il n'y a aucun danger à consommer l'eau du robinet, sauf dans quelques rares cas. Il vaut toujours mieux consommer l'eau du robinet que de se faire avoir en achetant de l'eau mise en bouteille qui pollue, n'apporte strictement rien pour la santé et coûte plus cher que l'eau du robinet. Les seules gagnants dans cette affaire sont les industriels !!! L'eau du robinet est en France l'aliment le plus contrôlé, qu'on se le dise !
Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10791
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mer 9 Mar 2016 - 12:30

merci pour cet intéressant article
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
Skaya
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 476
Localisation : charente maritme
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mer 9 Mar 2016 - 13:57

ce que je peux en dire..
si le végétal est produit convenablement en respectant son cycle et ses exigences de production, il n'y a pas besoin de traiter, la plante se développe convenablement et est résistante aux diverses maladies...

si un semis subit une fonte, ce n'est qu'un problème d'ambiance et d'alimentation.
Revenir en haut Aller en bas
jordhu



Nombre de messages : 317
Age : 81
Localisation : vosges
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mer 9 Mar 2016 - 20:11

mon pied de gentiane qui voisine avec un pied d'alysse qui lui même voisine
avec etc..;etc ne représente pas le travail du paysan . Un champ de blé ,
une vigne , un verger de pommiers et même une pessière pour sapin de
Noel
ne sont absolument pas des milieux naturels,une telle concentration d'une
même sorte de plante en un même endroit n'existe pas dans la nature et
les parasites de ces plantes ont un terrain idéal pour se multiplier .
Maintenant qu'elle est la solution.. je n'ai pas de réponse ...et pourtant nous
devons nourrir 7 milliards d'hommes sur notre terre .





Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10791
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   Mer 9 Mar 2016 - 20:40

une réponse pourrait être : pourquoi quand on achète des pommes, tout est fait pour n'en acheter qu'une sorte ? S'il était usuel qu'on achète un mélange de pommes, avec des Boskoop, des Golden, des Reine des Reinettes, des Clocharde, alors les vergers pourraient être déjà plus diversifiés qu'orientés sur un seul et même clone...
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: expérience personnelle sur les produits phytosanitaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
expérience personnelle sur les produits phytosanitaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conservation des produits phytosanitaires
» Mélanges de produits phytosanitaires
» Questionnaire : Utilisateur(s) de produits phytosanitaires
» [Cadeaux] Produits régionaux
» produits bio moins chers en Allemagne ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
plantes-passion :: Le Jardin, généralités :: Le jardin-
Sauter vers: