plantes-passion

La communauté des francophones passionnés de plantes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaires

Partagez | 
 

 Chouette, ça pousse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 13 Avr 2016 - 7:41

merci pour tes conseils Skaya. j'en tiendrai compte pour les prochains.

pour le substrat, je veux toujours utiliser un mélange de terre de jardin avec du terreau, parce que le but , à la fin, c'est de planter les plantes dans mon jardin ; or je veux qu'elles s'habituent à ma terre. c'est pour moi  d'ailleurs l’intérêt du semis: avoir des plantes bien mieux adaptées. C'est flagrant que çà marche pour les digitales ou les ancolies , par exemple.
mais j'ai ce problème de la terre qui se compacte et croute en surface, d'où, la fine couche de gravier, qui si je comprend bien doit être remplacé par une couche de terreau.

j'ai quand même une levée de Romneya coulterii, après avoir enfumer les graines:



Cremanthodium arnicoides


Echium russicum, 2 plantules seulement!


Viola mandchurica, avec des cotyledon déjà panachées, on dirait


Delphinium nudicaule, 6 plantules seulement

et j'ai enfin quelques Primula qui germent, Acanths des graines récoltées dans les alpes, rien encore
mon semis de l'année dernière commence seulement à réapparaitre (ouf)
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
Skaya
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 476
Localisation : charente maritme
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 13 Avr 2016 - 8:42

vero a écrit:
merci pour tes conseils Skaya. j'en tiendrai compte pour les prochains.

pour le substrat, je veux toujours utiliser un mélange de terre de jardin avec du terreau, parce que le but , à la fin, c'est de planter les plantes dans mon jardin ; or je veux qu'elles s'habituent à ma terre. c'est pour moi  d'ailleurs l’intérêt du semis: avoir des plantes bien mieux adaptées. C'est flagrant que çà marche pour les digitales ou les ancolies , par exemple.

non, ce n'est pas du tout flagrand...fais un semis dans du terreau pour le développement de tes plants et lorsque tu veux planter tu prends le terreau de ton semis que tu melange dans le trou de ta plantation...la terre de jardin provoque fonte de semis.

mais j'ai ce problème de la terre qui se compacte et croute en surface, d'où, la fine couche de gravier, qui si je comprend bien doit être remplacé par une couche de terreau.

c'est ta terre de jardin qui provoque ce croutage

j'ai quand même une levée de Romneya coulterii, après avoir enfumer les graines:



Cremanthodium arnicoides


Echium russicum, 2 plantules seulement!


Viola mandchurica, avec des cotyledon déjà panachées, on dirait


Delphinium nudicaule, 6 plantules seulement

et j'ai enfin quelques Primula qui germent, Acanths des graines récoltées dans les alpes, rien encore
mon semis de l'année dernière commence seulement à réapparaitre (ouf)

en changeant la façon de procéder le support de semis, il y aura une meilleure levée et plus rapide...
Revenir en haut Aller en bas
Karaba
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 739
Localisation : 38
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 13 Avr 2016 - 9:44

Skaya, la méthode que tu présentes est à mon avis très bonne pour des annuelles ou pour des vivaces à levée rapide. Si on est plusieurs à utiliser des substrats avec pas mal de sable et de graviers et que l'on surface, c'est, je pense, parce qu'on fait des semis de plantes qui sont souvent lentes à germer et poussent dans des substrats plus drainants et /ou pauvres. Toutes les plantes ne poussent pas bien dans du terreau riche. Il suffit de voir les Edelweiss en jardinerie, ça ressemble à de la salade mais c'est déjà bien qu'elles y poussent. Demande à Bulbissime la quantité de terreau qu'il met dans son substrat à oncocyclus... il ne doit pas y en avoir beaucoup car les racines sont très sensibles à la pourriture, champignons qui se développent sur la matière organique... Mes plantes passent plusieurs mois dans le substrat de semis, il faut donc qu'il soit adapté à la plante (et j'ai encore des progrès à faire...). Si le substrat, c'est juste pour germer, je n'en utilise pas : sopalin et sachet zip, ça marche aussi  Very Happy

Les gravillons que je mets en surface ont pour moi plusieurs intérêts :
- protéger les graines semées en surface et éviter qu'elles "sautent", les gravillons ont justement un certains poids qui leur permet de résister aux intempéries alors que je retrouvais mes graines 2-3 godets plus loin quand je n'en mettais pas.
- les gravillons maintiennent la surface du substrat au frais faisant remonter l'humidité par capillarité. Les terreaux ont une forte capacité de rétention d'eau ce qui entraine automatiquement un gonflement et une rétractation principalement en surface et il n'est pas possible de maintenir légèrement humide la surface d'un substrat pendant 6 mois, 1 an voire 2 ans pour certains semis. Les gravillons n'ont pas cette propension à gonfler et se rétracter en surface.
- après germination, les gravillons protègent le collet des alpines des excès d'humidité. C'est d'ailleurs souvent ce que l'on rencontre en nature dans des zones d'éboulis : sous une couche superficielle très caillouteuse, les fines s'accumulent par lessivage, puis plus profondément, on retrouvent des gros cailloux issues de la fragmentation de la roche mère.

La couche de gravillons et la taille des gravillons doit bien évidemment être en fonction de la taille des graines : personnellement, jusqu'à 2-3 fois le diamètre de la graine sur une épaisseur de 2 fois le diamètre max du gravillon (je ne vois juste plus le substrat). Les gravillons sont tamisés à partir de sable (0-4-6) pour enlever les fines et ils sont lavés pour éviter qu'ils ne s’agrègent. Sauf erreur de ma part, je n'ai pas constater de problème à "soulever" les gravillons (la pression osmotique est bien bien supérieure à cela) ni de blessures sur les cotylédons, ni de fonte.

Pour l'arrosage, je pratique par dessus, car c'est plus pratique, pas besoin de manipuler sauf pour quelques godets de graines très fines que j'ai en châssis. Là, bien évidemment, le godet n'est laissé dans un fond d'eau que le temps nécessaire pour que le substrat s'humidifie, après, il retourne sur sa "tablette" permettant à l'eau de bien s'écouler. Cela permet une réhumidification en profondeur des substrats très drainants que l'arrosage par dessus ne permet pas si le substrat avait bien séché.
Je me demande comment fait acantho pour faire par dessous : déplacement des barquettes, récipient en dessous qu'il remplit au bon niveau pour que toute l'eau soit absorbée ?

Et ils ne sont pas beaux ces petits génépis (Artemisia umbelliformis)  ?  Wink


Et ces petites Silene flos-jovis ?  Wink


Dernière édition par Karaba le Mer 13 Avr 2016 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 13 Avr 2016 - 12:47

@ vero. Alors là !  Shocked Je suis sur les fesses. Réussir un semis de Romneya coulterii ….. c’est pas facile du tout. Félicitations pour tes bébés.  cheers


J’étais en train d’écrire une réponse aux conseils de Skaya sur les substrats et entre temps,  Karaba vient d’en fait une qui reprend quasiment tous mes arguments. Mais je développe aussi. Laughing

Skaya, à peu de chose près, la méthode que tu décris est celle que j’utilise pour mes semis d’annuelles. Comme ce semis de zinnias


Il y a très longtemps, j’ai pratiqué de cette manière avec des graines d’alpines et mes échecs étaient surréalistes. Et mieux vaut être têtu pour continuer à semer ce genre de semences après de pareils échecs.

Un des problèmes avec les plantes alpines, de montagne et de beaucoup de vivaces, et Karaba le dit très bien, c’est que le temps nécessaire à la germination peut être très long. D’où la nécessité de conserver un semis au moins 3 ans si les graines n’ont pas germées. Ce délai peut être encore plus long comme pour certains iris.

C’est la raison pour laquelle je suis un fervent adepte des levées de dormances « ultra rapides », de type vernalisation artificielle, exposition des semences à la lumière, utilisation de GA3, scarification, etc. etc. .... sans oublier les techniques d’enfumage.  Wink

Autre paramètre non négligeable, les graines que nous recevons par nos associations sont fréquemment des mélanges issus de plusieurs donateurs, souvent avec des récoltes de semences qui ne sont pas toujours à pleine maturité, et qui ne sont pas conservées de la même façon. C’est ce qui explique en grande partie les phénomènes d’échelonnement dans la levée de nos semis.

Voici un semis d’Aquilegia jonesii réalisé le 18/02/2014. Souvent classé dans les erratiques.

Des graines traitées au GA3 et posées à la surface du substrat pour une exposition à la lumière. Moins de 2 mois plus tard, les premières germinations ont eu lieu. Pas suffisantes à mon goût,  Rolling Eyes et j’ai laissé le semis vivre sa vie un an de plus. Survient l’été 2015 et sa canicule. Même avec des toiles d’ombrages et des arrosages fréquents, les Aquilegia qui étaient dans un tunnel horticole ouvert aux 4 vents sont pour la plupart mortes au début de l’automne.
Aujourd’hui, quelques plantules renaissent et de nouvelles germinations commencent.
Je ne toucherai pas aux plantules avant le printemps de l’année prochaine et donc, ce semis aura vécu plus de 3 ans. Des plantes d’un an vont devoir cohabiter avec des nouveaux-nés.  Basketball



Peut-être que je me trompe, mais je ne vois pas comment maintenir en bonne santé un semis comme celui-ci plus de 3 ans en ne me servant que de terreau comme substrat, et sans le surveiller comme le lait sur le feu.

Le problème des graviers à la surface du semis. Very Happy

Voici des graines d’une Astilbe himalayenne. Astilbe rivularis ou l’astilbe des ruisseaux.


Pas très grosses. Et ce ne sont pas les seules qui sont dans ce cas. Il ne faut surtout pas les recouvrir de substrat. La couche finale de gravier, (relativement fine) va servir à stabiliser les graines et à limiter l’évaporation du semis. Par temps chaud, la surface du semis se dessèche rapidement et si la germination a débuté, adieu les bébés. L’utilisation des toiles d’ombrage ne résoudrait pas complètement ce problème car les plantes ont besoin de lumière pour garder leur port compact.

Voici plusieurs semis en cours de saxifrages qui elles aussi, font des graines très très petites.

En gros plan, quelques mini-plantules de Saxifraga longifolia. Un semis en surface le 16/01/2016 et des germinations à partir du début de ce mois.


Un semis de Saxifraga mutata réalisé le 17/01/2016 et les premières germinations également au début de ce mois.

J’aurai dû prendre une photo de ces semis plus de côté pour mettre en évidence le soulèvement des graviers. C’est sûr que la couche de gravier entrave le passage des cotylédons et des premières feuilles. Mais à voir ces plantules se développer, je ne suis pas convaincu qu’elles soient plus perturbées que cela.

Puisque je suis dans les saxifrages, voici d’autres semis avec des résultats positifs.

Saxifraga aff. hirculus du Da Xue Shan dans le Sichuan. Les graines de cette espèce ont été les premières à germer cette année, soit le 10 mars. Elles avaient été semées le 16 janvier.


Saxifraga aff. caveana issue du même endroit que la précédente. Semées le 17/01/2016, les graines ont germé à partir du 29/03/2016.


Saxifraga aizoides. Semées le 16/01/2016, les premières plantules étaient visibles le 24/03/2016.


L’arrosage des semis.  scratch C’est pour moi un gros problème. L’humidification par capillarité n’est pas le top, mais je n’ai rien trouvé de mieux. Il s’agit de maintenir une humidité adéquate pour plusieurs centaines de semis qui n’ont pas toujours (et souvent) des besoins égaux.

Outre le fait que dans mon tunnel ou ma serre, un arrosage du semis par-dessus à la pomme, par pulvérisation ou par brumisation n’est techniquement pas possible sans que cela vire à de l’esclavage, un excès d’humidité sur le feuillage de certaines plantes alpines peut leur être néfaste. Ce n’est pas trop le cas à leur naissance, (et encore ....) et ça me permet d’utiliser la technique de l’ensachage. Mais ensuite, et en fonction des espèces, ça peut être catastrophique pour les plantules.

Normalement, après avoir humidifié des semis par capillarité, il faudrait faire égoutter complètement les pots avant de les laisser tranquille dans leurs plateaux. Cette pratique devient vite une corvée si l’on a beaucoup de pots à traiter. J’ai depuis bien longtemps abandonné ces manipulations et tout le monde reste en place presque tout le temps. Presque, car lorsque des plantules se développent dans un pot, les besoins en eau sont différent que ceux d’un semis en dormance. L’ensachage d’un semis me permet justement de le conserver bien égoutté dans une atmosphère humide favorable pour une germination.

Pour éviter des noyades de semis, il vaut mieux utiliser des pots identiques en hauteur dans une même terrine ou un même plateau dans lequel on met l’eau. Et après, c’est la force de l’habitude qui me dicte le meilleur moment pour mouiller le semis. C’est en fonction du volume global du substrat dans une terrine, du temps qu’il fait et des expositions.

Après il y a le substrat et son drainage. Autre point très important pour ce type d’arrosage et plus généralement pout la culture des plantes alpines. Et là, je suis désolé, mais je n’arrive pas à mettre la main sur un article publié dans un bulletin de la NARGS qui explique comment mesurer la rétention en eau d’un substrat. De mémoire ....  geek  on sature avec une certaine quantité d’eau un pot rempli de substrat que l’on laisse ensuite s’égoutter complètement. La différence entre la quantité d’eau utilisée pour mouiller le mélange et la quantité d’eau recueillie après l’égouttage permet de calculer le degré d’aération du substrat. S’il est suffisant, cela permettra d’éviter l’asphyxie des plantules, notamment après une bonne humidification.

En tout cas, cela suffit à conserver mes plantules en bonne santé jusqu’au moment de leur transplantation. (qui peut être également une autre source de soucis ....) Very Happy

@vero. Attention aux mélanges trop terreux et de ce fait, trop compact. Tu vas avoir des soucis pour récupérer tes plantules avec toutes leurs racines.
Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10702
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Ven 15 Avr 2016 - 0:22

hmmm, sinon quelqu'un peut-il préciser comment se pratique cet enfumage des graines bounce Question
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Ven 15 Avr 2016 - 8:17

mes tâtonnements pour Romneya coulterii
j'ai fait 3 pots
- un non enfumé: une graine germée (sur 20-30)
-un, avec des graines semées en pot, ensaché dans un plastique où j'ai demandé à un fumeur d'expulser sa fumée, puis clos pendant une journée: une seule graine germée.
ce qui marche mieux: j'ai fait un minifeu de foin (une poignée), en récupérant la fumée sous une cloche à fromage en verre. Les graines entreposées dans un verre à liqueur ont passé 1 jour sous la cloche avec la fumée (enfin ce qu'il en reste, mais çà sentait la fumée) et les cendres. puis j'ai mélangé les cendres avec les graines et j'ai semé: une vingtaine de germination.

c'était cool d'avoir beaucoup de graines.

mais les plantules sont longues à se développer.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
Karaba
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 739
Localisation : 38
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Ven 15 Avr 2016 - 8:26

Perso, je récupère de la cendre/fumée dans mon fourneau. Comme j'ai un fourneau-bouilleur, les gaz brûlés circulent dans le fourneau pour chauffer l'eau et les particules de la fumée se déposent. J'en ai des quantités...
Par contre, je n'ai pas fait de test comparatif comme Véro et je ne sais donc pas si ces 'cendres' ont un effet plus que psychologique sur la germination. Ça serait pas bête de ma part de faire ce test au moins une fois avec des graines bien sensibles histoire de ne pas répéter un truc inutile...
Revenir en haut Aller en bas
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Ven 15 Avr 2016 - 13:43

Dans le passé, on trouvait des tampons de papiers enfumés que l’on mettait dans un peu d’eau avec les graines pour quelques heures. Je ne sais pas si cela existe toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Karaba
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 739
Localisation : 38
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Ven 15 Avr 2016 - 14:18

Je ne sais pas où tu trouvais cela mais cela se trouve par correspondance en Afrique du Sud et en Australie (au minimum), pays où il y a beaucoup de plantes réagissant à la fumée (mais cela, je ne l'apprend pas Wink ). Je n'ai cependant pas de référence précise...
Revenir en haut Aller en bas
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 16 Avr 2016 - 7:23

j'ai ce problème de compactage de la terre des pots, mais j'ai bien remarqué que la même plante fait des racines différentes en terre de jardin et en terreau :elles sont généralement un peu plus épaisses.

pour les cactus, la différence d'épaisseur des racines était importante. j'en suis venue à ne les cultiver que dans de la terre de jardin: leur "look global" était d'ailleurs un peu différent, plus mastoc et avec aiguillons plus épais, bref, un air de meilleure santé.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10702
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 16 Avr 2016 - 10:29

merci pour vos précisions Smile. Bon, mon Romneya tout seul ne faisant pas de graines, pour le moment je suis tranquille Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mar 19 Avr 2016 - 9:24

@Karaba. Ça venait d’Afrique du Sud. Mais je ne m’en suis jamais servi. Faut dire qu’à cette époque (années 90 ?) on y croyait moyen. On en trouvait aussi en Californie, sous forme liquide prête à l’emploi .... je ne sais plus où.

vero a écrit:
j'ai ce problème de compactage de la terre des pots, mais j'ai bien remarqué que la même plante fait des racines différentes en terre de jardin et en terreau :elles sont généralement un peu plus épaisses.

C’est vrai que les plantules sont plus vigoureuses à la sortie d’une culture avec de la terre de jardin qu’avec un terreau. Mais cette étape d’endurcissement et de développement, je l’effectue par un rempotage avec comme base ma terre de jardin. Pas au niveau du semis.

Je préfère cette façon de faire parce que j’apporte pas mal de plantes à notre foire aux plantules. Cela me permet de récupérer séparément toutes les plantules d’un semis avec pratiquement toutes leurs racines, y compris les plus fines des radicelles. La reprise de la végétation  après rempotage est d’autant améliorée.

vero a écrit:
pour les cactus, la différence d'épaisseur des racines était importante. j'en suis venue à ne les cultiver que dans de la terre de jardin: leur "look global" était d'ailleurs un peu différent, plus mastoc et avec aiguillons  plus épais, bref, un air de meilleure santé.

Tu les cultivais uniquement en terre franche  Question  Sans drainage  Question
Revenir en haut Aller en bas
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 20 Avr 2016 - 10:30

bah oui ! il faut se remettre dans le contexte: j'étais enfant, isolée dans la cambrousse, et pas d'intenet. a part quelques revues qui disaient toute la même chose, il fallait expérimenter.
pas question d'acheter du terreau pour mes parents, alors j'ai essayé tous les mélanges possibles à ma disposition: c'était empirique: terre calcaire, limon argileux, fumier (j'étais dans une ferme), compost, sable..

les cactus préfère une terre minérale, et ne craignent pas trop la terre compacte au final (c'est contraire à tout ce qui est dit, je sais). je faisais sensation lors des expo-ventes à ElK ! lls étaient considérés comme des cactus élevés les pieds dans l'eau ! (ma mère les arrosait abondamment)
par contre, avec une terre trop riche en matière organique, ils deviennent fragiles aux maladies cryptogamiques et dans le terreau, les racines sont trop fines et les cochenilles prolifèrent. de plus, le terreau se rétracte trop à la sécheresse, et les cactus doivent sécher complètement en hiver.

dehors en été , ils ne craignent rien, c'est aéré. En serre pour les plus délicats, type Ariocarpus ou Tubinicarpus, les arrosages sont plus modérés, (c'est-à dire sans soucoupe sous le pot ). Les moins faciles étaient les plantes grasses de la familles des Asclépiadacées, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 23 Avr 2016 - 8:01

j'ai retrouvé une photo de semis de cactus en terre franche: (Notocactus)

Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10702
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Dim 24 Avr 2016 - 20:42

ils ont l'air heureux ! Pour ma part je restreins trop les arrosages des petits cactus et du coup ils poussent difficilement. J'ai plus de chance avec les graines qui tombent à l'ombre des adultes !
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Lun 25 Avr 2016 - 0:06

Jolis ! Mine de rien, ça met à mal certaines idées préconçues sur les cactées. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 27 Avr 2016 - 11:59

concernant  Delphinium nudicaule, j'ai un peu des doutes sur l'espèce. on dirait bien que les plantules s'en tiennent  aux cotylédons,  pour cette année (voir photo plus haut).elles sont bien grasses, mais pas d'évolution depuis 1 mois ou deux..., pas le moindre bourgeon qui pointe Question

je croyais que Delphinium nudicaule était capable de fleuri l'année du semis s'il était semé en janvier..

si c'était du nudicuale, il devrait démarrer non?
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Mer 27 Avr 2016 - 17:32

Je ne savais pas que l’on pouvait faire fleurir Delphinium nudicaule dans l’année de son semis. C’est d’autant plus étonnant que je crois que les graines ont besoin d’une petite vernalisation pour germer. Mais bon ! Je n’ai pas d’expérience avec cette espèce.
Le coup de plantules qui végètent un peu après l’apparition des cotylédons. Ce n’est pas exceptionnel avec nos semis.  Laughing Ça m’arrive de temps en temps. Il y a quelques temps j’ai suivi une discussion sur le forum du SRGC sur ce sujet. Je crois même que certaines personnes arrosaient leurs plantules avec un engrais pour les faire grandir plus vite. J’imagine qu’il y a des tas de raisons pour que les plantules marquent un temps d’arrêt dans leur croissance. (Substrat, exposition, météo ….) Ici, pratiquement tous mes semis sont en position stop. Les gelées sont réapparues, pluie-grésil et neige aussi. En 2 mots, ça caille !  What a Face
Revenir en haut Aller en bas
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 7:35

mes D nudicaule ne risquent pas de fleurir cette année! si çà se trouve, j'ai lu çà une fois, et çà m'a tellement fait plaisir que je l'ai pris pour argent comptant!

des nouvelles de mes semis de primevères :
c'est vraiment l'école de la patience... quand çà sort , c'est tout pitit-pitit !
et çà bouge ensuite très lentement. Mes graine récoltées à 2000 m dans les Alpes ne germent pas, je ne sais pas ce qui leur manque, elles sont semées depuis janvier.

Primula cockburniana


Primula heucherifolia (je pensais que c'était une rapide)


Primula watsonii, deuxième année de culture Exclamation   elles seront capables de fleurir quand ?

c'est moussu : je ne sais pas si çà les gène, c'est une espèce qui aime l'humidité.


finalement j'apprécie mes Primula japonica qui germent en été et fleurissent l'année suivante.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 8:26

pour apprécier la différence de croissance, voici mes semis de Codonopsis de l'année dernière:

Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 8:44

par contre, ce qui germe dans mes pots de Cremanthodium arnicoides, ne ressemble pas à ce que çà devrait être. Ce sont des plantes aux feuilles alternes, non?
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 9:33

Pour sûr, faire grandir nos plantouilles à partir de semis .... c’est l’école de la patience.  Laughing Mais lorsque l’on voit le résultat final dans le jardin ou en pot ....  drunken Quel pied !
Et puis, le temps semble long au début des semis. Dans une paire d’années, quand les semis de différentes années cohabiteront entre eux, cet effet sera bien atténué.

Pour ta Primula watsonii, tu as les mêmes dilemmes que moi pour d’autres semis. Déjà, on dirait que de nouvelles germinations sont en cours .... mais il faudra bien à un moment transplanter tes plantules. Si elles restent dans le pot du semis, leur croissance ne va pas être terrible.
Cet après-midi, j’irai faire le point dans mes semis de primevères et dans la foulée, je posterai quelques photos.


Quant à ton semis de codonopsis, il m’a mis le moral dans les chaussettes.  Crying or Very sad Même s’ils sont dans ta serre..... J’vais faire une photo des miens. .... t’es sûre que ce sont des codonopsis .... ???


Cette année j’ai semé Delphinium glareosum qui devrait avoir les mêmes exigences que Delphinium nudicaule.
Un semis de graines le 2/02/2016 et des germinations qui ont commencées le 15/03. Les semences avaient été recouvertes de substrat. Semis toujours conservé à l’extérieur sous abri.


Cette photo a été prise le 5 avril. En voici une autre toute fraiche sur laquelle on peut voir quelques nouvelles germinations.


Et quand ils seront grands .....  bounce   http://www.pbase.com/rodg/image/81053794


Dianthus kajmaktzalanicus. Sous ce nom imprononçable se cache un petit œillet originaire du Kajmakčalan, mont situé entre Grèce et Macédoine. Les graines que j’ai semées ont été collectées sur le versant grec à 2400 m. d’altitude. Beaucoup le considère comme un synonyme de Dianthus myrtinervius ssp. caespitosus.
Un semis à la surface du substrat le 12/03/2016 et des germinations qui ont commencé le 27/03, soit après 15 jours.


Un lien pour voir à quoi il pourrait ressembler. http://www.greekflora.gr/el/flowers/0843/Dianthus-myrtinervius


Voici un semis à faire baver plus d’un sajiste. Campanula zoysii. La très célèbre et très connue diva des Dolomites. Je ne sais plus combien de semis j’ai déjà fait et qui se sont tous soldés par des échecs.
J’me suis dit que refaire un semis une année bissextile, ça allait être tout bon.  Wink Et puis, me doutant que cela ne suffirait pas, j’ai sorti mon arme fatale, .... l’acide gibbérellique GA3.

Avant de les semer, j’ai donc fait faire trempette à mes graines, obtenues grâce à l’AGS, 24 h. dans une solution de GA3 diluée à 500PPM.
Puis, semis des graines à la surface du substrat pour une exposition à la lumière le 14/03/2016. Les premières germinations ont commencé un peu avant le 14 avril, soit après environ un mois de délai. Les germinations sont encore en cours. Un peu freinées en ce moment par la baisse des températures extérieures.  Rolling Eyes


A ce stade, les plantules ne sont pas trop allongées, classique avec l’utilisation du GA3. Le dosage semble donc correct.
Pour le plaisir des yeux ....  Very Happy
http://luirig.altervista.org/cpm/albums/bot-ap022/campanula-zoysii10877.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10702
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 13:58

du rêve en perspective drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
vero

avatar

Nombre de messages : 1320
Age : 47
Localisation : Nord Pas de Calais
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 14:22

pour les codonopsis, j'en ai semé 3 espèces dans une grande jardinière (je me suis douté de leur difficulté à se laisser repiquer, d'où la jardinière), au moins 2 espèces ont germé, je pense, mais je ne sais pas lesquelles des 3 (buthanica, rotundifolia et clematidea) car la pluie a brouillé les pistes. j'attends les fleurs maintenant. (j'en ai jamais vu en vrai)

pour ce que l'on voit ressemblant vaguement à de l'ortie douce, je suis sûre que c'est du codonopsis, parce que les tubercules sont bien présents: de longues carottes blanches  qui s'enfuient  en profondeur
la seconde espèce, celle qui a des feuilles glabres, j'espère..

j'en ai repiqué 2 ( des carottes larges  de 5 mm et longues de 20 cm) en pot profond: elles mesurent moins de 10 cm de tige et une au jardin qui ne dépasse pas encore les 5 cm
quand je récolterai de nouvelles graines, j'envisagerai le semi direct.

je pense que C. clematidea n'a pas germé. mais comme la "duveuteuse"  a l 'air assez variable, qui sait?
moi ce sont tes delphiniums qui me font rêver, rien à voir avec mes cotyledons gras et "butés" !
quand à la fameuse campanule... drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinews.fr/
acantho



Nombre de messages : 3652
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   Sam 30 Avr 2016 - 16:53

Pour tes Cremanthodium arnicoides, voici une illustration de « Flora of China »
http://www.efloras.org/object_page.aspx?object_id=120656&flora_id=2

Les Codonopsis ne sont pas plus compliqués que ça à repiquer. Enfin, je ne crois pas. scratch

Pour les identifications :
Les feuilles de bhutanica,
http://www.efloras.org/object_page.aspx?object_id=120088&flora_id=2
celles de rotundifolia
http://www.efloras.org/object_page.aspx?object_id=86658&flora_id=5
et celles de clematidea.
http://www.efloras.org/object_page.aspx?object_id=86659&flora_id=5


Et chose promise ....
Voici mes Codonopsis dicentrifolia prêts pour aller à Vincennes. Les godets de la rangée de gauche sont des Paederota bonarota.
Ils ont un mois pour être un peu plus présentables.


Mais maintenant, c’est à moi d’avoir de très gros doutes sur l’authenticité du Codonopsis. J’ai jeté un œil sur « Flora of China » et il y est écrit que C. dicentrifolia doit être glabre de partout. Glabre de partout ..... Suspect  pas un poil !  No  pale  affraid
Gros plan ....

Des graines distribuées par l’AGS en 2013 sous le N° 1979. Un seul donateur puisque toutes les plantules sont identiques.  Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chouette, ça pousse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chouette, ça pousse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chouette, ça pousse.
» mes plantes ne pousse pas??????,
» Qu'est ce qui pousse sur mon orchidée ?
» produits accelerer pousse corne et durcir
» [Cycas] pousse rapide, comment est ce possible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
plantes-passion :: Le Jardin, généralités :: Multiplication du végétal-
Sauter vers: