plantes-passion

La communauté des francophones passionnés de plantes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaires

Partagez | 
 

 Semis de Viola, section Rosulate

Aller en bas 
AuteurMessage
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Semis de Viola, section Rosulate   Mer 19 Oct 2011 - 20:10

Bonsoir à tous,

Je souhaiterais savoir si certains d'entre-vous se sont essayés au semis de ces petites merveilles capricieuses ? j'ai commandé de l'acide gibbérellique et souhaiterais essayer le semis de certaines espèces de la section Rosulate.

Mais je souhaiterais savoir si le semis est possible en extérieur à cette saison (j'habite dans les Deux-Sèvres) ?

Et aussi, parmi les espèces ci-dessous, quelles sont celles que l'on pourrait qualifier de "faciles" et celles qui sont quasi-impossibles ?

Viola atropurpurea
Viola auricolor
Viola congesta
Viola cotyledon
Viola fluehmannii
Viola philippii
Viola rosulata
Viola subandina
Viola volcanica

Merci d'avance pour vos réponses et bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
lucius



Nombre de messages : 338
Localisation : Pas-de-Calais
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Ven 21 Oct 2011 - 16:02

Je n'ai que très peu d'expérience sur le sujet, n'ayant testé que Viola cotyledon avec succès, oui, mais n'ayant récupéré que peu de plantules et les ayant toutes perdues au fil du temps.

Je ne prétends pas avoir la solution miracle pour réussir le semis, je te laisse faire ton expérience personnelle, mais voici simplement quelques conseils récupérés ci ou là.

* Viola type rosulate : Origine : Amérique du Sud - aspect de Sempervivum - plantes de lieux semi-désertiques.
– semis de graines très fraîches (la germination peut s'étaler sur 3 ans) - scarifier les graines en les frottant au papier de verre – les mettre à tremper 24 h dans une solution contenant de l'acide gibberellique – placez les graines au réfrigérateur pendant un mois, dans un sachet fermé entouré de perlite maintenue humide.
- culture très délicate en larges pots (mélange 75% graviers et 25% terreau) - exposition très lumineuse et arrosages par le dessous (peu nombreux et espacés en période de repos).


Voilà, ça vaut ce que ça vaut, mais tu auras au moins un point de départ.

Bon courage et surtout bonne chance !
lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Dim 23 Oct 2011 - 20:40

Bonsoir lucius,

Merci pour ta réponse ! Quelque chose qui m'intéresserait GRANDEMENT lol! , ce serait ton retour d'expérience sur ce qui a pu te faire perdre tes plantules au fil du temps, du moins si tu en as une idée, parce que lorsque les plantes sont de nature délicate comme c'est le cas avec ces petites merveilles, ce n'est pas toujours évident de se faire une idée... Suspect

Autrement, après avoir parcouru le forum, il me semble qu'acantho s'était lui aussi aventuré au semis de certaines de ces espèces mais apparemment, il n'est plus revenu sur le forum depuis juillet dernier. Peut-être repassera-t-il par ici dans quelques temps et nous fera-t-il part de son expérience ?

Enfin, je suis en contact avec quelqu'un qui s'est aussi intéressé à ces espèces et au traitement des semences avec l'acide gibbérellique. Je ferai une petite synthèse des informations que j'aurai recueilli d'ici quelques temps. Wink

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
lucius



Nombre de messages : 338
Localisation : Pas-de-Calais
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Lun 24 Oct 2011 - 10:05

Bonjour Mafate

Ce que je puis en dire ne t'avancera sans doute pas beaucoup.

J'avais cultivé ces plantes dans un mélange pauvre et sablonneux, additionné de morceaux de tuf et pouzzolane. Je pense que mes échecs proviennent des arrosages.

J'ai toujours tergiversé à savoir si j'arrosais un peu plus ou un peu moins! Il me semble aussi que l'on conseillait d'arroser par le dessous, ce que j'ai fait le plus souvent, mais manifestement, je n'ai pas trouvé la bonne formule.

En tout état de cause, la culture de ces plantes "extraordinaires" dans le vrai sens du terme, me paraît toujours aussi délicate et pour moi, relève de l'exploit.

Je te souhaite une meilleure réussite.

lol! lol! lol!









Revenir en haut Aller en bas
Biodiversité
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 10775
Localisation : Près de Grenoble
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Lun 24 Oct 2011 - 19:22

en tout cas merci pour cet échange instructif, et merci Lucius de ne pas nous avoir oubliés cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://plantes-passion.forumactif.fr
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Lun 24 Oct 2011 - 20:05

Bonsoir lucius,

Merci pour ces précisions, je vais m'accrocher alors !

Je vous tiendra au courant de mes échecs. Oups, pardon, des mes essais !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
fleurbleue



Nombre de messages : 504
Localisation : sud ouest lyon
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Mar 25 Oct 2011 - 14:22

Il me semble avoir lu je ne sais plus où, que pour ces espèces super délicates au niveau de l'arrosage, l'on utilisait une technique de doubles pots, le pot de la plante cultivée placé dans un pot plus grand où l'espace entre les deux pots est rempli de sable qui seul reçoit l'eau d'arrosage. Il faut bien entendu utiliser des pots en terre cuite où l'eau est redistribuée par capillarité. Tout compris ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesjardinsdesgrims.fr/
acantho



Nombre de messages : 3653
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Mar 1 Nov 2011 - 12:10

Mafate a écrit:

Autrement, après avoir parcouru le forum, il me semble qu'acantho s'était lui aussi aventuré au semis de certaines de ces espèces mais apparemment, il n'est plus revenu sur le forum depuis juillet dernier.

Ben oui Laughing …… on ne fait pas toujours ce que l’on voudrait faire ….

C’est un bien beau challenge dans lequel tu veux te lancer. A ce jour, je n’ai plus aucunes de ces Viola. Y compris ces Viola triflabellata dont la culture me semblait relativement facile, …. à tord !

Et puis maintenant, je suis un peu calmé Wink ……… mais j’en suis sûr, …. ça va pas durer. Rolling Eyes

J’écris un petit topo récapitulatif et je reviens le poster.
Revenir en haut Aller en bas
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Mar 1 Nov 2011 - 14:43

Super, merci, j'ai hâte de pouvoir le lire, les graines et l'acide sont en route ! Very Happy

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
acantho



Nombre de messages : 3653
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Mer 2 Nov 2011 - 0:39

Ce n’est pas évident de trouver des graines de ces plantes, elles viennent de ChileFlora ? Et sous quelle forme vas tu recevoir l’acide ?

Alors, de toutes les Viola que tu a listées, il n’y a que V. auricolor et V. subandina que je n’ai pas testées. Et avec des taux de réussite plus ou moins corrects, j’ai obtenu des germinations avec V.V. atropurpurea, cotyledon, fluehmannii et V. volcanica. Rien avec V.V. congesta, philippii et V. rosulata.
Mes meilleurs résultats ont été obtenus avec V. cotyledon, et V. fluehmannii, autour de 60, 70% ….. ben oui Very Happy …… quand même !

Attention, cela ne veut sans doute pas dire que ce sont les plus faciles à faire germer. C’était, peut être, tout simplement parce que leurs graines étaient les plus fraîches. Il faut dire que rares sont les vendeurs qui, honnêtement, donnent les années de collecte des graines sur leurs catalogues. No Mais bon ! Cela ne devrait pas être trop rédhibitoire vu que les semences de ces violettes sont données pour garder leur pouvoir germinatif plusieurs années…… si elles ont été correctement stockées.

D’un strict point de vue germinatif, je pense que ce n’est pas trop compliqué d’obtenir des résultats dans la mesure où l’on respecte le protocole proposé par Lucius et que l’on soit précautionneux.

Je développe un poil quelques points.
La scarification de ces graines avec un papier abrasif fin est une méthode nouvellement proposée et je ne l’ai pas fait sur les graines que j’ai semées. Ce choix d’affaiblir le tégument tient peut être au fait qu’ il est fort possible qu’il se renforce avec l’âge et qu’il fasse plus ou moins barrage à l’absorption de l’acide gibbérellique. Alors, comme certains le disent …. qui peut le plus peut le moins.

Je ne sais pas si on obtient de bons résultats sans l’aide de l’acide gibbérellique, mais son utilisation me semble plus que nécessaire si on ne veut pas attendre « des siècles » pour voir se pointer les premiers cotylédons.
Le dosage et la durée d’application du GA3 sont purement empiriques. Je ne connais pas d’études comparatives sur ce sujet …. et avec ce type de violettes. (Mais peut être que cela existe) Cela vient de l’étude qu’a faite Norman C. Deno sur l’utilisation de l’acide gibbérellique GA3 pour annihiler les retardateurs de germination qu’ont les semences des plantes alpines.
Pour ses essais, il n’a utilisé qu’un seul dosage à 1000 PPM et une durée d’application, ou d’absorption, de 24 heures.
Problème ; après la germination, les plantules ont une fâcheuse tendance à plus ou moins s’allonger. Ce qui n’est pas anormal, vu que c’est de cette manière que les viticulteurs obtiennent de belles grappes de raisins, … bien allongées. Pour les plantes alpines, pale ….. c’est pas très bon.
Pour y remédier, il faudrait ; soit réduire le dosage à 750 PPM, voire 500, soit diminuer le temps de l’absorption ……. mais comment savoir, ou même se faire une idée, sans connaître la fraîcheur des semences et sans essais préalables.
La solution pour éviter de perdre la plantule par étiolement, serait de la planter dans un pot en laissant un espace de quelque centimètres entre son bord supérieur et la surface du compost, et de le combler progressivement avec un petit gravier si d’aventure la plante s’allonge de trop.
Il est à noter que ces plantes ont un énorme besoin de lumière pour se développer. En cas de manque, la plantule s’allongera. Et si on combine le GA3 avec un manque de luminosité, Laughing …. on peut obtenir des lianes. Si les germinations débutent en hiver, il faudra peut être prévoir un éclairage d’appoint. Voilà pour le GA3.
Je pense que tu as déjà vu ce post ;
http://plantes-passion.forumactif.fr/t1507-utilisation-de-lacide-gibberellique-ga3

Voici un lien qui permet de comparer les méthodes Deno et Bertrand ;
http://www.jlhudsonseeds.net/GibberellicAcid.htm

La température de germination. Elle se situe aux alentours de 4°C. Les variations ne servent à rien, à part perdre du temps. Donc, dès que les graines sont semées, (et humidifiées) il faut les mettre au froid, et les y laisser. C’est pour cette raison que le semis dans de la perlite et stocké au frais dans le réfrigérateur est une bonne solution. Mais si on n’est pas le maître des lieux dans la maison, Crying or Very sad mieux vaut prévenir le chef que la germination de ces Viola peut prendre ….. un certain temps.

Comme l’a écrit Lucius, une mauvaise gestion de l’arrosage est sans doute la principale cause de la perte des ces espèces en culture. Et comme l’a écrit fleurbleue, je pense que la meilleure solution pour les conserver consiste de les cultiver avec la méthode du double pot, qui, de fait, oblige d’une certaine manière à les conserver dans une serre alpine. On a déjà parlé de la culture en double pot sur le forum , mais ……. je ne sais plus où ni à quelle occasion. (il y a aussi le tuf ou l’hypertufa)
L’idéal serait de planter la graine germée (attention aux manipulations) dans un compost assez minéral. Du genre avec de 60 à 70% de gravier.
Un truc que l’on dit rarement. Le substrat doit être acide. Je ne sais pas à quel niveau le Ph doit se situer, mais il faut éviter le calcaire. (à ne pas oublier aussi pour l’arrosage)

Si on a pas le droit d’utiliser le réfrigérateur, Sad ….ça arrive, un semis plus traditionnel est possible dès que les températures extérieures tournent autour de 3 ou 4°C. Les délais pour obtenir des germinations peuvent être bien plus longs qu’un séjour à température constante dans le réfrigérateur.

L’arrosage par capillarité des semis.
Une petite remarque sur ce type d’humidification. (c’est celui que j’utilise pour mes semis) Very Happy Un substrat contenant trop de gravier ralenti la progression de l’eau. Et pour que le substrat soit bien humidifié jusqu’à la surface du semis, une grande partie est totalement saturée par l’eau. C’est encore un problème. Et je ne m’étale pas sur les risques d’assèchement lors de grosses chaleurs.
Si on met du gravier dans nos mélanges, c’est pour oxygéner les racines des plantes. Trop d’eau = pas suffisamment d’air = mort par asphyxie de la plante.
Il faut donc trouver un compromis avec les éléments drainant à incorporer dans le substrat réservé au semis. C’est pour cela que je crois qu’il ne faut pas trop exagérer avec le gravier en mélange. Pas plus de 40 à 50% ….. Pour retarder le dessèchement en surface du compost, il faut recouvrir le semis de petit gravier, …. avec des grains de 2 à 3mm., c’est pas mal. Et on évite le plein soleil. On peut aussi recouvrir le semis d’une vitre ou d’un film plastique, mais attention à bien penser à les retirer aux premiers signes de germination, sinon affraid …...
Il ne faut pas oublier non plus de sortir les pots de leur terrine après un trempage pour que l’excèdent d’eau s’évacue sous peine de conserver cette mauvaise oxygénation du substrat.

A une certaine époque, Nat nous avait fait l’éloge de la tourbe pure pour les semis, mais j’avoue ne pas avoir encore essayé.

J’ai évoqué les essais de N. C. Deno sur la germination des Viola Rosulates dans ce post. On en trouvera le détail avec ces liens.

Seed germination, theory and practice.
http://ddr.nal.usda.gov/dspace/bitstream/10113/41278/1/CAT10633450.pdf

First supplement to the second edition of Seed germination theory and practice.
http://ddr.nal.usda.gov/dspace/bitstream/10113/41279/1/CAT30988245.pdf

Second supplement to Seed germination theory and practice.
http://ddr.nal.usda.gov/dspace/bitstream/10113/41277/1/CAT30988246.pdf

L’explication symboles et des abréviations utilisés se trouve à la dernière page du premier livre.
Revenir en haut Aller en bas
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Mer 2 Nov 2011 - 19:26

Bonsoir acantho et fleurbleue, bonsoir à tous,

Merci pour vos réponses qui vont bien l'aider (mais il va falloir que je révise mon Anglais !!! pale ). Les graines viennent effectivement de ChileFora, je n'ai d'ailleurs pas trouvé d'autre sources sur le web. En connais-tu d'autres ?

Quant à l'acide gibbérellique, il vient de chez rarexoticseeds.com (voir ici), sous forme de poudre avec une concentration de 90%.

Vu ce que tu me dis, je vais peut-être essayer de faire germer mes graines dans un mélange tourbe blonde 50% / perlite 50%. Cela permettra une bonne aération des racines tout en conservant l'humidité dans un milieu acide. On verra bien. Je vais aussi réduire la concentration en GA3 à 500 PPM, il faut bien tenter pour savoir ! Very Happy

Vu que les températures vont aller rapidement en diminuant à présent, je traiterai les graines dès leur arrivée et je les sèmerai en extérieur protégées de la pluie par une cloche de forçage, mais exposées au sud pour avoir le maximum de luminosité. Je n'aurai malheureusement pas accès au réfrigérateur No et ne pourrai pas leur fournir d'éclairage supplémentaire non plus dans ces conditions-là. J'espère que cet éventuel manque sera compensé par la diminution du dosage en acide et que je n'obtiendrai pas des lianes ! Laughing

Si toi ou quelqu'un d'autre a des remarques sur ce que je prévois de faire, n'hésitez pas !

Bonne fin de soirée.
Revenir en haut Aller en bas
fleurbleue



Nombre de messages : 504
Localisation : sud ouest lyon
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Jeu 3 Nov 2011 - 11:05

http://www.rareplants.de/shop/default.asp? tu peux peut-être y trouver quelques graines intéressantes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesjardinsdesgrims.fr/
acantho



Nombre de messages : 3653
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Ven 4 Nov 2011 - 9:09

Sympa la notice de rarexoticseeds. Very Happy Ça m’a permis d’apprendre que l’alcool à friction permettait de diluer facilement le GA3 en poudre. Je ne le savais pas. Parce qu’avec de l’eau …. ce n’est pas impossible ….. mais quelle galère. Rolling Eyes

Pour ces Viola, je suis déjà tombé sur d’autres fournisseurs que ChileFlora, épisodiquement et avec un nombre de graines bien moindre par sachet. Il y a bien B&T World-seeds, une société française qui en propose. http://www.b-and-t-world-seeds.com/subfr.htm . Quand aux prix pratiqués affraid ……
Je n’ai jamais fait de commande chez eux et je ne sais pas s’ils sont « sérieux ». Pour le moment, il me semble que ChileFlora est incontournable pour obtenir ces semences.
Par contre, comme le suggère fleurbleue, on trouve de plus en plus de fournisseurs de semences de plantes chiliennes ou argentines. bounce

Vu que tu auras pas mal de graines, cela peut être une opportunité pour varier les concentrations de GA3 sur un même lot de graines. (500 PPM, ça fait léger si les graines ne sont pas de l’année). Et puis, … on peut toujours essayer de contrôler une élongation, mais une non germination No …..
Je pense aussi (et ça va dans le même sens que des variations de dosage du GA3) que c’est pas mal de fractionner les semis. Avec ces espèces, il n’est pas rare d’obtenir un échelonnement des germinations sur plusieurs années (surtout si on a un hiver relativement doux). Si on obtient 2 ou 3 germinations sur un lot de 20 graines au bout de quelques mois, on se retrouve placé devant un dilemme. Soit récupérer les plantules et prendre le risque de perdre le restant du semis, soit de laisser le semis actif et prendre le risque de perdre les plantules. Laughing

Je ne sais plus si on en a déjà parlé sur le forum, mais on peut semer sur papier absorbant que l’on conserve (également) au réfrigérateur. Ça prend bien moins de place que des boites ou des sachets de perlites.
Ce semis consiste à mettre les graines à l’intérieur d’un tampon fait à partir d’une feuille d’un papier absorbant, du genre essuie-tout, que l’on a pliée et repliée pour obtenir un petit carré, de la dimension que l’on veut. Une fois les graines traitées placées dans ce tampon, on l’humidifie, puis on le place dans un petit sac ziploc. J’en possède qui font à peine 5 cm de côté. Ce tampon gardera son humidité ad vitam aeternam. Deux douzaines de semis ne devraient pas prendre plus de place qu’un paquet de cigarettes, Wink … et on peut les oublier dans le fond du bac à légumes. (attention à l’étiquetage) On peut même mettre ces petits sachets dans un plus gros, de manière à rassurer le chef du frigo.
Petite précaution. Il faut contrôler régulièrement ces semis. Dès que la radicule va se développer, elle va s’insinuer dans les différentes couches du papier, rendant l’extraction de la graine germée délicate. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
fleurbleue



Nombre de messages : 504
Localisation : sud ouest lyon
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Ven 4 Nov 2011 - 10:01

Perso, je n'ai encore jamais essayé d'utiliser de l'acide g. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesjardinsdesgrims.fr/
acantho



Nombre de messages : 3653
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Sam 5 Nov 2011 - 8:44

Je trouve qu’il y a beaucoup à gagner avec cet acide. Certain producteurs de semences comme Hudson aux USA et sans doute Jelitto en Allemagne l’ont bien compris. Ils vendent des graines prétraitées.
Résultat, des délais de germination ultra rapide et des taux de réussite incroyables.
Alors, bien sûr, ils ne disent pas à quelle concentration ils traitent leurs graines, mais avec les moyens dont ils disposent, ils ont trouvé en fonction des différentes espèces le juste milieu pour accélérer les germinations sans être pénalisé par le phénomène d’allongement. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BULBISSIME
King of bulbes
avatar

Nombre de messages : 3281
Age : 52
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Lun 14 Nov 2011 - 21:23

Et bien voilà un post superbement initié mafate, et magnifiquement documenté par Lucius, Acantho et Fleur bleue.
Je ne peux que te souhaiter bon courage et bonne chance en espérant que tu réussisses.

Concernant l'acide gibberellique, j'en avais commandé chez PUTEAUX il y a 2 ou 3 ans pour essayer ( sans succès) sur les graines d'oncocyclus, il se présentait sous forme de comprimés effervescent 1000 mg comme l'aspirine,... mais à ne pas confondre Very Happy très pratique et dissolution complète; je viens de retourner sur leur site http://www.puteaux-sa.fr mais je l'ai pas retrouvé.

Pour ce qui est de l'éclairage, je suis par la force des choses devenu un adepte de l'éclairage artificiel, pas très développement durable certes mais indispensable pour les plantes à végétation hivernale.

Tiens nous au courant de tes avancées, ces plantes sont fabuleuses, mais je me sent plus prêt à aller les voir in situ qu'à essayer de les cultiver.... on ne peut pas tout faire comme dirait Acantho Wink

_________________
"Ma racine est au fond des bois" E.Gallé
La station météo du jardin : http://arrogest.com/meteo/Current_Vantage_Pro.htm
Pages Facebook : https://www.facebook.com/IrisOncocyclus et https://www.facebook.com/BulbesCormesRhizomesetTubercules
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/IrisOncocyclus
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Jeu 17 Nov 2011 - 17:09

Bonsoir,

Hou là là, désolé pour le retard de ma réponse, je suis vraiment en dehors des clous sur ce coup-là ! Embarassed

J'ai lu les vôtres avec intérêt. Je vous ferai un petit compte-rendu de mes essais bien-évidemment, avec la méthode retenue et les dosages utilisés. J'ai un peu peu avec la méthode des pots "l'un dans l'autre" parce que si la terre cuite n'est pas assez poreuse, il risque d'y avoir déshydratation des semences ou des plantules, non ?

Quant à l'alcool pour dissoudre l'AG, je n'ai trouvé en pharmacie que de l'alcool à 90°, pas d'alcool à friction. Et encore le pharmacien a été sympa de m'en vendre un peu parce qu'apparemment c'est interdit à présent.

Bref, je vous tiendrai au courant des résultats ! Wink

Encore merci à vous tous et bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Mafate



Nombre de messages : 50
Age : 50
Localisation : Sud Deux-Sèvres, zone 8b.
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Ven 30 Déc 2011 - 20:59

Bonsoir tout le monde,

Tout d'abord, je souhaite de bonnes fêtes de fin d'année à tout le monde, et une très bonne année 2012 ! bounce santa bounce

Ce petit mot juste pour vous dire que les pots pour le semis de mes Viola sont près (système du double-pot comme conseillé par fleurbleue je crois).

J'ai opté pour un substrat tourbe blonde / perlite à 50/50. Les graines sont en train de tremper dans l'acide gibbérellique selon la méthode d'Acantho, solution à 900 PPM.

Semis demain soir après 24h00 passés dans l'acide, puis stockage en extérieur sous abri pour éviter la pluie.

A bientôt pour la suite des aventures. Very Happy

Mafate
Revenir en haut Aller en bas
BULBISSIME
King of bulbes
avatar

Nombre de messages : 3281
Age : 52
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Ven 30 Déc 2011 - 23:15

Et bien meilleurs voeux à toi aussi et nous attendons la suite de tes expériences avec impatience, tout en croisant les doigts avec toi Very Happy

_________________
"Ma racine est au fond des bois" E.Gallé
La station météo du jardin : http://arrogest.com/meteo/Current_Vantage_Pro.htm
Pages Facebook : https://www.facebook.com/IrisOncocyclus et https://www.facebook.com/BulbesCormesRhizomesetTubercules
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/IrisOncocyclus
Nat



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   Dim 1 Jan 2012 - 22:45

Bonsoir à tous et bonne année..Je fais un peu office de revenante et je vois que le délicat sujet des "crassulescentes" est toujours aussi chaud bouillant! Smile
Pour ce qui concerne mes expériences du passé malheureusement je n'ai aucune expérience à transmettre car je n'avais pas eu de résultats dans mes semis...Mais il faut tenter! Bonne chance Mafate. ( Le substrat me plait bien Wink..j'espère que la texture est assez fine ) flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Semis de Viola, section Rosulate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Semis de Viola, section Rosulate
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
plantes-passion :: Les plantes d'extérieur :: Les vivaces-
Sauter vers: